Numérique Responsable

Quel est l’impact du numérique sur l’environnement ?

Le numérique fait désormais parti de nos vies quotidiennes depuis plus de 20 ans. Je me rappelle encore de ce moment où il fallait attendre sagement que la box se connecte à internet avec cet affreux bruit qui résonnait dans tout l’appartement. Les forfaits étaient limités à un certain nombre d’heure, aussi on faisait hyper attention à notre consommation et internet n’était là qu’en dernier recours.

La révolution a commencé quand internet est devenu illimité et qu’on avait plus besoin de calculer. C’est à ce moment-là qu’on a commencé à trainer sur les pages. Et que les réseaux sociaux sont progressivement arrivés, les films disponibles en ligne (pas toujours légalement) et plus d’autres choses.

Aujourd’hui on ne s’en rend plus vraiment compte mais on a de la chance d’avoir tout ce savoir à portée de main. Mais c’est aussi un problème.

On s’est habitué à tout avoir à portée de main, maintenant même plus besoin d’avoir un ordinateur pour accéder à une information. Un smartphone suffit !

On est connecté tout les jours, tout le temps.

Et on ne se rend pas compte de ce que ça implique.

Farigoule et Colibri

Le numérique c’est immatériel donc ça pollue pas, non ?

Le numérique fait tellement parti de nos vies, que l’on ne se rend plus compte qu’il est autour de nous tout le temps. C’est immatériel, on ne peut pas le toucher (pas directement en tout cas) et c’est bien ça le problème !

Quand je remplis ma poubelle, je me rend compte des déchets que je crées quand je dois la jeter. Je peux même facilement me rendre compte de mes efforts quand je passe d’une poubelle de 50L par semaine à une poubelle de 20L (même pas pleine) dans le mois.

Mais il n’y a pas vraiment de poubelle du numérique. A part pour le matériel utilisé, mais ce n’est qu’une infime partie de la pollution.

Il faut se rendre compte qu’utiliser le numérique c’est comme utiliser une voiture. On ne voit pas forcément la pollution, mais il y en a. Et pas qu’un peu.

2,5% de l’empreinte carbone de la France vient du numérique et une estimation dit qu’on arrivera aux 7% d’ici 2040.

C’est peut-être le moment de se poser des questions, non ?

Quel est l'impact du Numérique sur l'environnement ?

Mais comment le numérique peut-il polluer ?

En fait, il ne s’agit pas du numérique en tant que tel, mais plutôt de ce qui gravite autour. Tout ce qui nous permet d’y avoir accès.

Voici les trois pôles polluants du numérique :

? La fabrication des appareils
? Leur consommation en énergie
? Leur recyclage

Vu comme ça, ça n’éclaire pas forcément sur la pollution. Alors, on voit ça tout de suite !

Quel est l'impact du Numérique sur l'environnement ?

Une fabrication problématique

La fabrication, le pôle le plus polluant du numérique

Au niveau de l’impact environnemental, la fabrication des appareils couvre 78% de la pollution numérique (et on inclue dedans l’énergie utilisée pour fabriquer les objets, l’extraction des matières premières, etc)

Les outils numériques les plus impactants sont :

? Les terminaux utilisateurs (tv, smartphone, ordi, …) qui couvrent entre 65 à 90% de l’impact environnemental
? Les centres de données (datas centers) qui couvrent entre 4 et 22% de l’impact environnemental
? et les réseaux qui couvrent entre 2 et 4%

Le Numérique a besoin de quoi pour fonctionner ?

Tu te douteras que le numérique ne flotte pas tout seul dans les airs pour arriver vers toi par magie. Alors, qu’est-ce qui nous permet d’avoir accès à tout ça ?

Tout d’abord, il faut des disques durs qui stockent les données que l’on récupère sur les sites. Ce sont les serveurs. Grossièrement on va dire qu’ils sont empillés dans des datas centers qui contiennent chacun des centaines et des centaines de serveurs pour stocker toutes les données mondiales.

Ensuite, pour faire transiter ses données vers les utilisateurs, on a besoin de câbles. De beaucoup de câbles. Parce que tout ne passe pas en wifi. En 2020, 406 câbles sous-marins fonctionnaient au fond des océans et des mers. Le plus courts faisant 131km et le plus long 20 000km. Ca en fait des câbles, sans comptés les terrestres !

Ces câbles acheminent l’information jusqu’à des bornes qui transmettent ensuite à notre box qui transmet à notre ordinateur, notre télé, notre smartphone, …

Ok, mais en quoi ça pose problème ?

Tout ces outils demandent de la matière première, beaucoup de matières premières pour être fabriqués.

Par exemple, pour un ordinateur portable, entre 600 et 800 kg de matières premières sont utilisées. Ces matières premières se sont des métaux (aluminium, cuivre, acier …), des terres rares, du plastique (donc du pétrole), de la mousse, … Bref, énormément de choses.

Et il faut savoir que l’extraction de ces matières premières est catastrophique pour l’environnement. En effet, environ 1,5 tonnes d’eau est utilisée pour l’extraction des matières premières d’un seul ordinateur. De l’eau qui sera polluée et donc inutilisable par la suite.

Sans compter la pollution des sols, de l’air et des nappes phréatiques des lieux d’extraction. L’eau chargée en produits toxiques, par exemple, va contaminer la faune et la flore alentours.

Et là, je ne parle que de la pollution à l’extraction des matériaux. Parce que ça continue après pendant la phase de transformation et de montage !

De nombreux produits chimiques sont utilisés pour transformer les matériaux. Produits qui se retrouvent dans les rivières et les lacs qui entourent les usines.

Bref, c’est un peu une catastrophe non ?

Et ce n’est pas tout, malheureusement !

Gestes écoresponsables

Une consommation en roue libre

Encore et toujours la fabrication qui pêche !

Si la fabrication est catastrophique, il ne faut pas oublier que la consommation d’énergie a elle aussi une part importante à jouer.

Et oui ! Et je ne parle pas que de la consommation de l’utilisateur du numérique. Parce que ça commence bien avant pour les appareils !

En effet, de l’énergie est utilisée pour extraire les matières premières évidemment, mais je vais surtout m’attarder sur l’énergie utilisée pour le montage des appareils.

Les usines de montage utilisent bien évidemment de l’énergie. Et en soit, ça n’est pas forcément un problème. Le problème, c’est l’endroit où sont situées ces usines.

La grande majorité des usines fabricant des appareils numériques se situent en Chine. Et le problème avec la Chine ? La grande majorité de leur énergie vient du charbon. Qui est un système très polluant.

Il faut compter environ 240 kg d’énergie à combustible fossile pour un ordinateur. Combustible qu’il faut lui aussi extraire … Bref, c’est pas la panacée.

Des serveurs énergivores

Les serveurs qui stockent les données ne sont eux aussi pas en reste niveau consommation. Et oui, parce que des salles de serveurs ça demande beaucoup beaucoup beaucoup d’énergie !

Tu as déjà vu ton ordinateur en plein été ou même en hiver quand tu joue à un jeu un peu gourmand ? Il chauffe ! Et bah les serveurs, c’est la même chose à part que c’est tout le temps. Et comme ils sont installés tous ensemble dans des salles, bah … la salle chauffe.

Problème ? Un serveur qui chauffe trop crash au mieux, et ça peut même prendre feu !

Donc pour résoudre ce problème, on met la climatisation, beaucoup de climatisation pour être sûr que les serveurs n’aient pas trop chaud.

Et comme les serveurs tournent 24h/24 et 7j/7, bah pour la climatisation c’est pareil …

Certains datas centers utilisent de la climatisation naturelle grâce à leur localisation (proche d’une rivière ou dans les montagnes), mais la grande majorité utilisé juste l’électricité pour climatiser.

Quel est l'impact du Numérique sur l'environnement ?

Des utilisateurs qui ne font pas vraiment attention

Dernier maillon de la chaine au niveau de la consommation d’énergie : l’utilisateur.

Il faut l’avouer au quotidien, on ne fait pas vraiment attention.

On laisse la box allumée tout le temps.

On laisse l’ordi branché même quand la batterie est pleine.

Bref, on utilise de l’énergie encore et toujours alors que ça pourrait être évité.

Savais-tu que la consommation d’une box internet était égale à celle de ton frigo (à peu près) ?

Ca fait réfléchir, non ?

Un recyclage catastrophique

Des déchets qui ne sont pas envoyés au recyclage

75% des déchets électroniques échappent à la filière légale du recyclage, tu te rend compte ? Ca fait 75% des déchets qui partent dans des pays comme la Chine, l’Inde, les pays d’Afrique de façon illégale et qui finissent leur vie dans des déchetteries à ciel ouvert !

Le problème ?

Bah déjà, les matières premières ne sont pas recyclées, ce qui est dommage étant donné la pollution engendrée à leur extraction.

Et en plus, laissés comme ça, quand ils vont se détériorés, ils vont polluer les sols, ça va finir dans les nappes phréatiques et ça va polluer encore plus l’eau.

C’est génant quand même non ?

En fait, ce qui part au recyclage, n’est pas vraiment recyclé …

Pire encore, la majorité des déchets qui finissent au recyclage (25% donc), ne sont finalement pas recyclés parce que la façon dont les appareils ont été fabriqués empêche de récupérer les matières premières !

Donc au final, très peu de matière première est récupérée et tout finit à la déchetterie à ciel ouvert en polluant joyeusement les sols !

Farigoule et Colibri

Donc, on fait quoi ?

La meilleure chose à faire est de limiter ses achats d’appareils numériques. Garde-les le plus longtemps possible, répare-les, … Bref, fais-les durer. Ca fera déjà des déchets en moins de fabriqués.

Ensuite, si tu dois changer d’appareil, favorise les marques éthiques qui font attention à l’extraction de leurs matériaux et aux conditions de vie de leur travailleurs.

Sinon, il y a toujours l’option du reconditionné qui te permet d’acheter du matériel d’occasion et donc de ne générer aucun nouveau déchet.

Au niveau de ta consommation, pense à bien éteindre les prises chez toi quand tu n’utilise pas les appareils, ça peut faire pas mal d’économies au final.

Bref, il faut faire attention à sa consommation du numérique.

Tu souhaites encore plus de contenus sur l’écoresponsabilité ? La lettre de la Farigoule c’est :

  • 1 mail par mois autour de l’écoresponsabilité, du design et du numérique responsable
  • 2 workbooks gratuits pour t’aider à créer ton site écoresponsable en toute sérénité

Alors intéressé ?

Cet article t’a plu ? Epingle-le sur Pinterest pour le retrouver plus tard !

La pollution numérique ? Je t'explique !
Quel est l'impact du Numérique sur l'environnement ? | Pinterest
3 façons dont le numérique impacte l'environnement